Réhabilitation et gaz naturel

Dans un contexte architectural à préserver, les travaux réalisés ont permis la création de 13 logements avec deux objectifs : bénéficier d’un excellent confort thermique grâce au gaz naturel et valoriser les logements constituant le bâtiment et donc l’ensemble de la copropriété.

Retrouver en images l’exemple d’une réhabilitation d’immeuble ancien.

L’immeuble 47 rue Carpenteyre, situé au cœur du secteur sauvegardé de Bordeaux, a été acheté en 2007 par InCité et revendu à un opérateur privé sur la base d’un appel à projet pour la réhabilitation du site et le réaménagement de 13 logements.
Maître d’ouvrage : SARL New Patrimoine – C/O Cabinet Pitoun à Bayonne
Maître d’œuvre : Joël Jabeouf – architecte DPLC à Bordeaux

Dépôt du PC : 2010
Début chantier : décembre 2011
Réception des travaux : 1ère tranche septembre 2013 – dernière tranche février 2014.
Réalisation de 3 T1 / 3 T2 / 6 T3 / 1 T4

L’immeuble est situé sur un ilot en lanière, qui caractérise le quartier Saint-Michel, et se compose de 3 bâtiments desservis par un long couloir en rez-de-chaussée.
Très dégradé, l’enjeu des travaux consistait à respecter l’architecture originelle du site avec la convivialité des 3 cours intérieures et le charme des niveaux variés desservis par des escaliers en plein air.

Le choix technique pour l’isolation du projet avec de la ouate de cellulose, isolant bio-sourcé, s’appuie sur l’idée de jouer avec l’inertie du bâti et de conserver le plus possible les murs apparents. Les murs de refend et les parois extérieures mitoyennes, là où les déperditions sont moindres, sont traités avec un enduit à base de chaux et de chanvre, dont la particularité est d’absorber le froid et de restituer le chaud.

L’isolation sous toiture après réfection des charpentes a reçu une attention particulière, avec des panneaux de fibre de bois Isoroof, associés ensuite à des plaques de plâtre classiques et laine de roche.
Une ventilation simple flux assure le renouvellement d’air. L’isolation phonique entre planchers a été soignée pour garantir le confort des habitants.

La solution de chauffage collectif gaz initialement étudiée, pénalisée par les distances du réseau d’eau chaude nécessaires pour distribuer l’ensemble des logements, est remplacée par l’équipement de chaudières à condensation individuelles, qui remplissent les conditions de confort et de performance recherchées.
L’installation est pensée bâtiment par bâtiment avec des colonnes montantes par immeuble en sailli et un habillage bois, qui donne un rythme dans le grand couloir du rez-de-chaussée.

Le conseil de l’architecte :
« Malgré des contraintes techniques fortes, les échanges dès l’origine du projet et tout au long de sa réalisation permettent de trouver des solutions optimales ! Le dialogue maître d’ouvrage, architecte et Bâtiments de France doit pouvoir être instauré ».

SÉCURITÉ GAZ
24h sur 24 - 7j sur 7 / 05 56 79 41 00

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies. La poursuite de la navigation vaut accord au dépôt des cookies et autres technologies similaires sur votre navigateur. En savoir plus

J'ai compris

Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un petit fichier texte déposé sur le disque dur de l'internaute par le serveur du site visité. On considère généralement qu'un cookie permet de reconnaître un visiteur lorsqu'il revient sur un site web.

Les données collectées dans le cadre du site Régaz sont nécessaires à la gestion de l’authentification des utilisateurs (lors de leurs connexions) et à l’évaluation statistique de la fréquentation.

Pour les besoins et finalités du site, vous n’avez pas la possibilité de refuser les cookies.

Pour plus d’information sur les cookies, vous pouvez accéder aux règles en vigueur sur regaz.fr.

Fermer